Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2006 6 04 /02 /février /2006 19:04
Je suis toujours très inquiet au sujet du Saint Suaire.
En effet, si Jésus Christ décide réellement d’utiliser une ceinture d’explosifs plutôt qu’une croix (remise gracieusement par l’administration), son sacrifice risque de compromettre gravement l’avenir d’une des plus admirables mais aussi des plus controversées reliques.
Car Saint Suaire en charpie a pâle figure.
Notons, en outre que le Messie risque de blesser quelqu’un lors de son explosion. L’avantage, cependant, et il faut bien le reconnaître, c’est que de nombreux fidèles pourront obtenir un petit morceau de l’étoffe sacrée.
 
 
P.S.: A l’attention des esprits chagrins qui pourraient être tentés de m’objecter qu’un suaire n’a guère de raison d’être porté avant la mort, Je précise que, d’une part le Fils de Dieu est immortel, et d’autre part, si le Christ choisit l’option d’un sacrifice pétaradant il préférera revêtir son linceul avant d’être morcelé, pour des raison de commodité évidentes. Dans son infinie sagesse, le Messie aura préféré confectionner une élégante tunique avec l’habit mortuaire, augurant ainsi (et avec combien de clairvoyance !) le style gothique qu’affectionnent tant de jeunes.   
 
Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 09:31

Jésus Christ portant une bombe

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
2 février 2006 4 02 /02 /février /2006 13:13
Monsieur Jean-Paul Sekse, vous m’avez effroyablement offensé dans votre impudent commentaire d’hier ; aussi, ne soyez pas étonné que je vous demande réparation au plus vite.
Je vous invite donc à un combat singulier selon les règles de la Theusz Hamtaahk.
Ayant le choix des armes, je vous propose le missile sol-sol à tête nucléaire au plutonium ainsi que la harpe.
Veuillez venir me retrouver, accompagné du témoin de votre choix, demain à l’aube, derrière le cimetière un peu plus bas que le rond point, à gauche en montant d’environ 100 m après l’hypermarché Continent, surtout ne prenez pas le rue qui se trouve en amont du premier feu rouge, mais bien la route départementale juste avant le Stop en bas du chemin qui mène à la forêt domaniale à 853,12 Km environ de la zone industrielle.  
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
1 février 2006 3 01 /02 /février /2006 15:29

Jeu

Toi aussi amie lectrice, ami lecteur, participe au Jeu d’une seule question !
 
 
ATTENTION ajuste bien tes paupières et ta rétine...
 
Et hop, voici la nouvelle question(du Jeu d’une seule question) :
 
Depuis quand Homo Sapiens apprécie-t-il la compagnie domestique de Felis ?
 
Voilà.
 
Tu disposes d'une semaine pour répondre(à la nouvelle question du Jeu d’une seule question)
 
Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
1 février 2006 3 01 /02 /février /2006 14:38
Alors ce matin je me suis brossé les dents et puis j’ai pris mon petit déjeuner ensuite j’ai réfléchi sur la meilleure façon de comprendre pourquoi au fond le monde est pourritement injuste mais que quand même y’a des bons moments mais ils nous filent entre les doigts comme le sable blanc des plages du club Méditerranée ah mais c’est pas tout il faut que je débranche la cafetière parce qu’elle est super sale vu que je l’ai pas mise dans lave vaisselle depuis genre trois jours (putain c’est trop con) alors dans ces moments là tu vois on se rend compte de la futilité d’un tas de truc mais faut dire non quand même l’idée c’est de dire NO NO NO plus question d’accepter tout ça NO NO NO heureusement je vais voir une expo cet aprèm et je sens trop le plan casse burnes parce que l’air est super pollué lorsqu’il fait froid dans des villes comme Paris finalement peut-être que la vraie tendance c’est de porter des fringues avec des molécules dégueulasses comme celles qui sortent du cul des bus vraiment faudra sans doute que je me fasse un plan total nature un jour mais putain quel jour oui putain c’est un vrai truc de dingues et cette cafetière toute crasseuse non ça va pas je sens que je vais vomir hier soir j’ai trop bu dans ce monde on essaie de se raccrocher à un peu tout je pense que je vais écrire un roman oui un roman noir quoi mais totalement noir comme cette saloperie de marc de café que j’ai renversé sur la table basse pleine de mégots de cigarettes menthol et dans ce roman je raconterai des des je sais pas enfin plein de choses carrément hard ouais comme la vie là bas tu vois tout est tellement carrément hard eh merde j’ai mis du marc de café aussi sur mon jean oh y’a mon portable qui sonne
 
Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
31 janvier 2006 2 31 /01 /janvier /2006 22:18
Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
31 janvier 2006 2 31 /01 /janvier /2006 17:15
Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
30 janvier 2006 1 30 /01 /janvier /2006 15:53

Depuis des lustres une certaine conception de l’avancement culinaire propose à notre confusion tout un cortège de détournements de sens à faire perdre le goût. N’est-on pas en droit de réclamer, dès lors, une plus grande rectitude morale dans la préparation d’un avenir nutritif tout empreint d’une dignité galvanisante ? Qu’avons nous retenu de cette puissante manifestation de l’esprit domestique au service d’un meilleur confort pondéral et qui stipulait sans détour : « dans l’cochon tout est bon » ? Il semble hélas que bien des oreilles pénibles n’eurent pour mince activité que d’articuler le subtil précepte ci-dessus dans la plus arthritique des argumentations dissonantes. Si bien que le fromage de tête produit eut la fâcheuse conséquence d’entamer sans vergogne la joyeuse et insouciante propension - qui animait presque chacun naguère - à confire le quotidien jusqu’à ce qu’il devienne consommable à la cuiller et non plus résistant comme la chair martiale du cheval de Troie. Et vas-y que j’te file au rayon surgelé sous néons, voiture laborieusement parquée et chariot dans les pognes. « On va pas encore prendre de la pizza, r’garde, y’a des crêpes au fromage ! »

Il fut un temps où l’hilarité la plus spasmodique eut fait se contorsionner la plus banale des ménagères en blouse, si on lui avait suggéré bas au pavillon de l’oreille (comme pour une blague frivole) que les crêpes au fromage c’est de la cuisine. Car il faut bien s’entendre : un lapin chasseur, une daube, une blanquettes, ça évoque les fourneaux, les crêpes : le snack. ’Tention, ne nous méprenons point, si déjà le citadin sans mômes savait aller plus loin que la préparation de la pâte crêpeuse puis sa cuisson en poêle, s’il savait ne serait-ce que composer une béchamel sans grumeaux, s’il savait que des champignons de Paris n’aiment guère tremper dans l’eau (surtout émasculés), s’ils n’ignoraient pas à quelle chaleur régler le four sans la notice, ça ne serait, disons, pas si grave. Car oui, nous en sommes là : non seulement la crêpe au fromage n’est plus considérée comme un divertissement pour cuisinier en herbe tout imprégné encore des beaux traits colorés d’un Michel Oliver optimiste ; on considère cette mise en bouche tellement complexe à bidouiller, qu’il faut s’en remettre aux dieux cancérigènes de l’alchimie industrielle. Un B-A BA perdu : « qui ne sait pas faire du pain perdu, ne risque pas de réussir un baba ».

Et Dieu, dans son infinie mansuétude, a entendu les prières des justes, s’est mis à bricoler une créature. Une créature écologiquement responsable, une créature finement pédagogue, une créature aussi mesurée que généreuse, une créature qui mérite d’être qualifiée d’auvergnate. Il s’agit d'Eric Roux. Homme admirable, s’il en est, ce hussard noir du goût, nous a toujours, avec patience et conviction, présenté la face la plus digne de la chronique télévisée (et radiophonique aussi). Car le pèlerinage du saint homme, parcourant les plateaux profanes, l’esprit farci d’un savoir absolu, a conduit les plus moribondes brebis, vers les rives laiteuse et mielleuses de l’alphabet culinaire. En connaissez, vous, dites, en connaissez vous beaucoup, qui, à son instar, savent en quelques minutes vous transmettre une recette simple, délicieuse et surprenante, vous transmettent des algorithmes de bases, la classification périodique des éléments gastronomique, les tables de multiplication du cuisinier, la manière de choisir le produit, le vrai, avec sa peau, sur l’étal ; mais vous transmettent avant tout : l’envie de cuisiner ? En connaissez vous beaucoup des gars qui vous balancent, comme ça, là, sans prévenir, une recette que l’on croit tout de go dadaïste : endives revenues dans l’huile d’olive et cuites dans du jus d’oranges et cumin ? De quoi défibriller tout amateur de chicons ! Et pourtant, qu’il essaie l’amateur de chicons timoré, qu’il la fasse (en deux temps trois mouvement) et qu’il la goûte, la recette, et il vera. « Ah, nom d’une palourde claustrophobe, c’que c’est bon ! », s’exclamera-t-il béat. 

Et voilà que le diable, dans son infinie malveillance, nous dépixellise Eric Roux, il nous l’ôte du tube cathodique, de l’écran LCD, de la dalle au plasma ! Il nous l’extirpe du tuner analogique ; bref, nous le détélévisionne.

Pleurons, mais n’omettons pas, cela fait d’aller jeter un œil à cette adresse, car les chroniques du Vénérable continueront de s’y afficher telles la délicate empreinte du safran sur l’exquis fumet d’une nage de megalodon : http://www.rouxcuisine.com/

A lire, sur le sujet, l’émouvant hommage de Requia : http://requia.canalblog.com/archives/2006/01/27/1281189.html

  

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 23:46

DEJEUNER TRES SIMPLE 

 

 

Andouillette de cormoran aux trois sauces exportées

 

Oracle en paupiette et heures frites

 

Château de fromage

 

Conjoncture glacée au Grand-Marnier

 

 

 

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 23:23

 

L'étoile mystérieuse

Encre sur papier découpé, juin 1998

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article

Accueil

  • : neofantaisie
  • : Un peu de fantaisie dans ce monde de brutes !
  • Contact

David Vincent l'a vu...

 untitled

Mes fôtiôs

Archivage Réglementaire

Techniques de Haute Fidélité

 Add to Technorati Favorites 

 

Le profil Facebook de Alexandre Bouchicot