Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 21:58

De mon temps, « consommer l’amour » signifiait passer à une phase plus sérieuse que faire des bisous sur la joue ; cela voulait dire qu’après s’être confortablement installé dans l’auberge d’Eros, s’être enivré des saintes odeurs d’un festin de blandices, avoir ouvert son cœur comme une bouche espiègle, l’on en venait au fait de savourer la chair.

De nos jours, s’il m’est permis de juger d’après ce que j’en vois, « consommer l’amour » c’est consommer tout court. Songez que plus d’un mois avant la mi-février, où il est de coutume de fêter les hymens, d’importantes précipitations promotionnelles nous publicitent l’épiderme jusqu’à l’os ! Saint-Valentin, patron des commerciaux ? Saint-Commercial, patron des Valentins ?

 

Car enfin, nom d’un Dom Juan à suspensions hydrauliques, faut-il donc que la moindre parcelle de nos vies, y-compris la plus intime, serve de terreau à quinze millions d’annonces mercantiles ?

A ce train là pourquoi ne pas glisser quelques encarts publicitaires pour de puissantes berlines allemandes dans un opus de Goethe, proposer la livraison d’une pléiade de roses en interlignes aux vers du grand Ronsard ? 

Qu’il y ait un peu de réclame pour des biens de circonstance lorsqu’une fête se profile, voilà qui semble naturel, mais que nos boîtes aux lettres, matérielles ou virtuelles, regorgent, un mois avant, d’une ribambelle d’invites où TOUT devient sujet de l’événement en perspective, y’a quelque abus !

 

Et j’en viens naturellement à l’incontournable situation de qui n’a pas la chance de vivre en douce idylle. Imaginez-vous chien errant de Bamako auquel on rebattrait les oreilles galeuses de mille slogans pour des pâtées gastronomiques et croquettes cordon bleu. Songez que, comme Médor, il pourrait vous prendre une impérieuse envie de mordre au mou des foisonnant marchands du temple d’Aphrodite !  


Et c'est ainsi, que sous certain point de vue, union et célibat pourront se résumer singlièrement. 

Alors, Cupidondons de la farce ou bien chiens enragés ?



Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article

commentaires

Fiso 13/08/2009 10:36

Encore 2 mois et on va commencer à nous parler de Noel ...(ahhh ! comme je partage ton coup de gueule !)

Alex 29/09/2009 22:07


Qui c'est, ce Noël ?



sophie 01/05/2009 19:14

très touchée par ce texte, et en plein accord! : )

Alex 08/05/2009 22:40



Merci et bienvenue sur Néofantaisie, Sophie.



nicolas 12/03/2009 23:38

 
Bonjour,
Votre blog est intéressant
Je vous invite à visiter mon blog, je suis graphiste.
Vous y trouverez beaucoup d'infos qui font l'actualité.
Je vous souhaite une bonne continuation
www.nicolaslizier.com

Nicolas Lizier

Doréus 04/03/2009 07:15

Ni chien, ni dindon... plutôt chat heureux.Billet provocateur, mais pas tant que l'envahissement publicitaire!

Alex 22/03/2009 20:24


Un chat heureux ? Voilà une image qui me plaît bien ; en tous cas, je me suis toujours efforcé de faire en sorte que les miens le soient.

Bienvenue sur néofantaisie, Doréus. J'ai déjà eu l'occasion de faire un tour sur ton blog qui est très bien et qui propose des recettes de cuisines fort sympathiques ; que demander de plus
?  


carolcamilucie 26/02/2009 22:53

Chien enragé !Merci, finalement je préfère cela à l'autre version !

Alex 28/02/2009 11:14


Il faut dire que je n'ai proposé qu'une alternative, ne laissant guère le choix à mon honorable lectorat (fourbe que je suis !  )

Bienvenue en ces lieux, Carolcamilucie.


Accueil

  • : neofantaisie
  • : Un peu de fantaisie dans ce monde de brutes !
  • Contact

David Vincent l'a vu...

 untitled

Mes fôtiôs

Archivage Réglementaire

Techniques de Haute Fidélité

 Add to Technorati Favorites 

 

Le profil Facebook de Alexandre Bouchicot