Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 13:36

Temple Grandin une femme qui enseigne le comportement animal à l’université de Colorado aux États-Unis et qui conçoit des installations adaptées aux bêtes pour des exploitations d’élevage ou des abattoirs. Elle comprend bien les animaux car sa manière de penser lui permet de se représenter un grand nombre de détails qui échappent aux autres humains mais sont de première importance pour une vache ou un cochon. Temple Grandin est autiste (atteinte du syndrome dit « d’Asperger »). Au lieu de réfléchir avec des mots, des idées, elle n’emploie que des images, de sorte que lorsqu’elle décide de concevoir une nouvelle installation, elle peut visualiser ses projets en trois dimensions, se promener à l’intérieur, les étudier sous toutes les coutures, sans avoir besoin d’utiliser un logiciel prévu à cet effet. Sa pensée est visuelle et associative, sans recours au langage. Et cela lui a permis de découvrir pourquoi des bêtes étaient prises de panique avant l’accès à un bassin de contention par exemple : les pauvres bestiaux voyaient quelque chose qui leur faisait peur et pour comprendre ce qui leur faisait peur, il fallait essayer de voir comme eux. Ce que Temple Grandin sait faire. Bien sûr sa vie n’a pas été facile et l’autisme lui donne l’impression d’être une « anthropologue sur mars » tant elle a de mal à comprendre le non-dit des relations humaines les plus banale, les éléments de communication implicites ; mais malgré cela, à sa façon très singulière, avec son mode de pensée, elle a su « faire son trou » et montrer ce que ce mode de pensée si particulier peut avoir de précieux. Peut-être ne sait-elle pas interpréter un haussement de sourcil chez une personne, un changement dans l’intonation d’une voix, mais elle est capable de se représenter ce que voient des animaux. Son intelligence ne s’embarrasse pas des données émotionnelles si complexes chez l’homme du commun, mais fonctionne à l’aide d’une implacable logique, comme celle de Monsieur Spock dans Star Trek (et aussi celle de Sherlock Holmes, je trouve). Certes Temple Grandin évoque combien elle fut et est encore handicapée par certains traits propres à l’autisme, mais fait l’ample démonstration de ce qu’elle est capable d’apporter à la société. Quant à son « hermétisme » aux émotions communes, la prive-t-il d’humanité ? Grâce au travail que Miss Grandin accomplit dans les abattoirs, des animaux de boucherie doués de souffrance peuvent vivre leurs derniers instants dans le calme, c’est un aspect qui la préoccupe beaucoup et ce respect pour les espèces dont nous nous repaissons (carnivores que nous sommes) est une habitude qui se perd tandis que gagne la « civilisation ». Ce respect dont l’autiste « indifférente » Temple Grandin fait montre, témoigne aussi d’un degré de conscience et de responsabilité envers le vaste monde qui nous a enfanté qu’on aimerait bien rencontrer chez plus d’Êtres humains !

A découvrir : Temple GRANDIN, Penser en images, Et autres témoignages sur l’autisme, New York, 1995, Paris, Éditions Odile Jacob, 1997 - traduction de Virginie Schaefer.

A noter : Le célèbre neurologue et écrivain Oliver Sacks a repris l’expression que Temple Grandin utilisait pour se qualifier elle-même et en a fait le titre d’un de ses passionnants ouvrages (Un anthropologue sur Mars, Sept histoires paradoxales, New York, 1995, Paris, Éditions du Seuil, 1996 - traduction de Christian Cler)

Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article

commentaires

Alex 28/05/2008 21:22

> Tidoigts : Merci, mais surtout merci à Temple Grandin qui nous ouvre l'esprit. Je crois que j'aurais un peu de mal à devenir végétarien, même si je mange beaucoup plus volontiers des légumes que de la chair, mais en revanche, quelques recettes, je suis pas contre ! ;-)Alex

tidoigts 26/05/2008 21:06

Je sais, j'arrive un peu tard, et je lis tout ce que je peux :)J'ai trouvé cet article passionnant, réconfortant. J'ai pris le titre pour lire parce que ça me passionne depuis longtemps. Et son travail sur la "vision" qui panique les animaux est très original. Cela dit je suis végétarienne mais bon, je ne vais sûrement pas prêcher. Merci Alex, au plaisir!

Alex 14/05/2008 20:12

Heureux que cet article ait pu susciter votre intérêt et que les références soient utiles à des pesronnes particulièrement concernées.Alex

Blanche 11/05/2008 11:34

Un de mes amis est aussi, malheureusement concerné par l'autisme (son fils de 4 ans). Pour les parents, c'est une galère terrible, car la prise en charge est quasi nulle.Je lui envoie ces réferences de livres, car je crois que ça l'intéressera.

Bougrenette 05/05/2008 13:11

Autiste, quand je veux ... j'admire cette femme, le message, cette force et tant de faiblesses, elle est bien plus "normale" que beaucoup d'autres.  Belle référence à decouvrir.

Accueil

  • : neofantaisie
  • : Un peu de fantaisie dans ce monde de brutes !
  • Contact

David Vincent l'a vu...

 untitled

Mes fôtiôs

Archivage Réglementaire

Techniques de Haute Fidélité

 Add to Technorati Favorites 

 

Le profil Facebook de Alexandre Bouchicot