Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 19:36
Seul un mot
Empreinte frêle d’aimer
 
Que j’aurai pu te dire
 
Une offrande d’un temps
Quelle qu’en soit la durée
 
Un sourire
 
Plus apaisant que l’eau
De fleurs d’oranger
Plus timide que haut
Sans même t’éveiller
 
Un souffle dans ton dos
Deux doigts
Oui, simplement leur pulpe
En effleurant ta peau
Et l’ayant tatouée
De quelques lettres, Amour
 
Le peigne d’un regard
Lissant ta chevelure
 
Le mystère des riens
Qui fixent les serments
 
Les ors minuscules
Enlacements si forts
Tenus par un clin d’œil
Soutenus de tendresse
 
La plus simple parcelle
 
Nos peaux, terres arables
Nos peurs défrichées
Nos êtres complétés
Terrain d’entente immuable
 
Un hésitant baiser
Et même le dernier
 
Tout cela, je le sais
Est dans un ciel arqué
E n’égale mc²
Quand s’ouvrent les couleurs
Plus larges que nos yeux
 
Une échelle modeste ?
Une idée d’éphémère ?
Pourtant… tout l’univers
 
Infiniment grand
Infiniment petit
Infiniment présent
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article

commentaires

Arthémisia 10/03/2008 17:29

>>>Laurent : "il n'y a de place pour la poésie ni dans le monde, ni dans le coeur des femmes. "...je crois bien que justement c'est dans le coeur des femmes qu'elle est la mieux...et donc que c'est là qu'il faut la maintenir en vie...D'ailleurs mon coeur ne souhaite qu'en être rempli...

orchis-mauve 10/03/2008 16:42

Arthi m'amène à toi, ton poème est tendre, doux, amoureux, savant, original....c'est toutAmitiésO.

Alex 02/03/2008 12:43

> Oh91! : C'est que je ne fais aucune concession aux modes, ce qui ne veut pas dire que je me désintéresse des beaux vêtements, bien au contraire mais le sujet serait trop long à développer dans un commentaire, j'en ferai l'objet d'articles. Merci pour le compliment, ce poème me tient beaucoup à coeur.> Gicerilla : Vous ne me saviez pas poète ? Cela a pourtant été une de mes principales activités littéraires. Au terme "cynique" pris dans son acception la plus courante, je préférerais celui d' "ironique". Il ne s'agit pas d'ailleurs d'un trait de caratère dominant mais d'une forme d'expression humoristique et parfois aussi, d'une manifestation de ma colère. Je tenais à le préciser.Heureux que ce poème vous plaise. Il est plus une pensée qu'une déclaration, un témoignage visant à exprimer la réelle présence d'un amour bien différent de la passion, non exclusif, bienveillant, quelque chose que l'on peut retrouver dans un belle amitié, quelque chose qui aide à saisir la beauté comme apaisement face aux peurs, aux angoisses, à la tristesse, aux sentiments de solitude, d'incompréhension...  Alex

gicerilla 02/03/2008 12:02

Ah Alex, je ne vous savais pas poète  ! Quel plaisir pour moi de découvrir cette facette de vous, vous le caustique, vous le cynique, vous l'humoriste déjanté... Déclaration à quelle belle destinée ? Qui qu'elle soit, elle a bien de la chance !

Oh!91 02/03/2008 11:12

Moi qui m'attendait à trouver en ces pages, en concession à la mode du moment, six petites choses sans importance, voilà queje tombe sur un bel élan, un regard plein d'importance pour des choses si essenteilles. C'est très beau, Alex, même si ce sont encore les femmes qui te le disent le mieux...

Accueil

  • : neofantaisie
  • : Un peu de fantaisie dans ce monde de brutes !
  • Contact

David Vincent l'a vu...

 untitled

Mes fôtiôs

Archivage Réglementaire

Techniques de Haute Fidélité

 Add to Technorati Favorites 

 

Le profil Facebook de Alexandre Bouchicot