Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 14:29
On regarde par la fenêtre et on ne regarde pas par la télé, pourquoi ?
Pourquoi une expression nous contraint-elle à considérer des téléviseurs et non ce qu’ils diffusent ?
Ou bien cette formulation imposée n’est-elle pas précisément le reflet de ce qui se trame sur notre petite lucarne ?
 
Fascination
 
On ne choisit pas tant un présentateur de journal pour ses compétences que pour son charisme. Il, elle, doit faire bonne figure, attirer l’audimat, plaire. Et comment une seule personne pourrait-elle posséder une compétence sur chacun des multiples sujets abordés au cours d’une telle émission ?
D’ailleurs, l’actualité ne se présente pas elle se raconte. On ne présente pas le réel parce que c’est impossible, on ne peut qu’en dire quelque chose, en rapporter des images, des sons, du discours, des commentaires… On sait qu’il est là et on en parle.
Dans un bon canard, chaque journaliste, spécialisé dans un domaines, propose ses vues sur un sujet du temps. L’éditorialiste amorce, il titille l’actualité par un éclairage suceptible d’attirer l’œil. L’éditorialiste est un maître du style, sa place est toute à la fois brillante et humble ; il n’écrit pas tous les articles, il attire les foules.
Mais à la télé, on dirait bien qu’une sorte de super-éditorialiste s’arroge la place ensoleillée de tout nous dire. Les reportages ? Ils les lancent, leur donne le ton, les conclue, alors, les reportages au fond ils ne peuvent avoir la force d’un vrai article de vrai journal.
Il fascine, il hypnotise, le présentateur (la présentatrice).
 
Comment voulez-vous qu’on s’y retrouve ?
Dans le journal télévisé, il y a un présentateur (une présentatrice), des images, du son des commentaires.
Taire.
Se taire.
Terre ?

 
Si on regarde par la télé, on voit à travers, comme avec une fenêtre.


Pr--fontaine3.jpg


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans neofantaisie
commenter cet article

commentaires

Alex 04/02/2008 22:29

> Arthi & Laurent : Bon il va falloir que l'on parle sérieusement d'élégance vestimentaire, ici et j'ai mon mot à dire, là-dessus. Nous allons préparer cela.> Gicerilla : je ne comprends pas ce que vous ne comprenez pas...> Anne : T'as pas encore fini de râler, toi ? On le saura que t'as la crève et que ça t'énerve, on le saura ! (Prends soin de toi néanmoins)> Vicent : de quels problèmes de fond que tu causes ? Parecque des problèmes de fond, ici, il y en a foule...Alex

Staner 04/02/2008 15:12

Je vois que vous êtes en train de traiter des problèmes de fond là ... :-)

@nne 02/02/2008 22:38

Hey, Alex, c'est quoi ce bordel? C'est très pénible à lire comme ça les coms!

Bizz

Arthémisia 01/02/2008 14:12

Merleau Conty....Romané Conty...A non...merlot ...ça me dit quelque chose ça....;-)arthi

gicerilla 31/01/2008 22:49

Cher bloggueur, hôte de ces lieux, il me faut d'urgence des cours de rattrapage, de préférence des cours particuliers, de préférence tard le soir car ici j'ai lu et j'ai relu et, serait-ce le Merlot qui baigne mes veines, mais... je n'ai pas tout pigé moi qui pourtant suis réputée pour être futée ! Honte sur moi, grand manitou des lieux, pardonnez-moi d'être passée mais je n'ai pas pu m'en empêcher !

Accueil

  • : neofantaisie
  • : Un peu de fantaisie dans ce monde de brutes !
  • Contact

David Vincent l'a vu...

 untitled

Mes fôtiôs

Archivage Réglementaire

Techniques de Haute Fidélité

 Add to Technorati Favorites 

 

Le profil Facebook de Alexandre Bouchicot